Demain : le documentaire qui donne envie de changer

Demain
Le chef d’oeuvre de Mélanie Laurent et Cyril Dion m’a époustouflé j’en suis sortie émue et à en croire les applaudissements je n’étais pas la seule. Les retentissements se sont perpétués jusqu’à m’accompagner au lit avec l’envie de changer quelque chose. Demain nous arrache de notre cocoon pour nous dire qu’il faut arrêter de se laisser emporter par l’engouement de notre société. S’extirper de notre “bien-être” pour penser à demain et qu’il nous reste 20 ans pour changer le monde qui menace de s’écrouler dans les 40 prochaines années.

Demain…

demain

Le film est composé de 5 chapitres, collés petit bout par petit bout on finit par remettre en question notre façon de vivre. Ce qui m’a fait penser à Descartes le précepteur du doute cartésien, de comment penser sans préjugés; j’ai toujours tenté d’arborer cette vision des choses mais avec Demain je me suis rendue compte que j’étais tout de même bercée d’illusion.

Dès le début du film, on parle de ce qui créer l’animosité et c’est dans la nature de nos comportements que cette dernière se créer. J’ai toujours pensé qu’il fallait voter pour un politique afin de changer un minimum de choses mais Demain m’a encore une fois fait réaliser que c’est nous en tant qu’être humain que nous pouvons le faire. La France est stressée par cette idée de “toujours être le meilleur” nous sommes toujours notés alors que dans certaines écoles outre mers le principal est d’apprendre et régler “pacifiquement” les conflits ; et dans sa finalité l’enfant sait dès l’école s’il sera plutôt manuel ou intellectuel. Et je trouve ça magnifique car nous (les français) sommes toujours en quête d’être le plus ci, le plus ça.. Mais nous sommes tellement plus que ces préjugés, nos passions nous définisses et l’un n’est pas plus intelligent que l’autre; tous les savoirs devraient se partager.

Tout au long du documentaire, j’ai cette envie d’aller vers les autres de demander à ma voisine sa recette du tajine ou de dire à cette grande dame que son manteau lui va si bien. Ces valeurs se perdent et nous nous sentons agressés à chaque fois qu’autrui tente de rentrer dans un certain cercle. D’ailleurs petite parenthèse pour introduire Edward T.Hall avec “La dimension cachée” qui recense les distances et les interactions des individus selon une dimension subjective. Ce sont les habitudes culturelles et relationnelles qui vont définir les limites du degré de proximité.

Demain

D’ailleurs pensez-vous pouvoir un jour cueillir de la menthe devant le bureau de police de votre ville ? Et bien, dans Demain vous découvrirez ses villes qui plantent et qui permettent à tout le monde de se servir : gratuitement ! Cela nous pousse à transgresser nos pensées sur l’économie. Tout finit par être une question d’argent et de culture mais si tout le monde se mettait dès demain à cultiver et partager; alors l’animosité finirait par s’estomper ? Nous sommes tous nés d’une seule et même graine, la vie est si éphémère et la maladie n’a ni couleur ni odeur que l’on en vient à être désolé de détester l’autre.

Question piège : l’argent, savez-vous comment il est créer ? Non. A Totnes en Angleterre ils ont crée leur propre livres qui fait fonctionner l’économie de la ville, ailleurs cette monnaie ne vaut rien. Pareil en Suisse avec le WIR (monnaie complémentaire) ce qui est quelque chose de merveilleux..Si la Grèce avait ça alors leur économie ne serait pas endettée à dépenser à l’international mais dépenser intelligemment dans son propre pays. Et puis l’argent c’est quoi ? On finit par mieux comprendre avec Demain mais cela reste flou et nous avons simplement l’impression que l’argent est une sorte de grosse foutaise basé sur des chiffres tapés à l’ordinateur.


Je ne vais pas plus vous en parler car c’est à vous d’aller découvrir ce film de presque 2h pour vous transmettre cette envie de changer.

Voici un petit lien crée par Demain pour changer tous les jours vos habitudes et que l’impact à grande échelle sera incommensurable : les solutions

ad

Et moi, qu’est-ce que je vais changer ?

  • La toute première c’est de changer ce que je mange, je faisais déjà attention mais j’achetais dans des sacs plastiques les fruits, la viande, etc. Maintenant je vais aller directement chez le producteur avec mes bocaux en verres et mon panier en bois. Et pour les céréales, au libre service. Le but étant de supprimer tous les déchets
  • Je vais planter mes petites herbes sur mon balcon et je vous ferai un petit post sur comment faire facilement ! Car mes parents cultives ces petites herbes et cela paraît si simple ! En tout cas, beaucoup plus que de s’occuper d’une orchidée ahah.
  • J’ai envie de bouger ma ville et créer un site ou un groupe facebook pour que l’on puisse comme “échanger son frigo” partager des aliments que l’on ne veut plus et de le troquer contre un yaourt ? Et de permettre à ce qui cultive de vendre leur produits bio et “pas beaux” ceux que personne n’achète au marché à quelques € symboliques, moins cher, et moins de gaspillage. Peut être même proposer des paniers “bio” à livrer à domicile. Finalement tout le monde pourrait manger sain et moins cher.
  • Changer mon fournisseur d’électricité pour une autre comme : enercoop. Faites un devis, moi pour un 90m² basé sur ma consommation de 2015 j’en aurai pour 40€ mensuel !
  • Et encore pleins d’autres idées qui trottent dans ma tête et que je ne manquerai pas de vous partager si elles sont fructueuses !

écrit par : Estelle

Photos par : Ma cops Adeline et son tumblr

Follow:
Share:

17 Comments

  1. Blaudy
    3 January 2016 / 21 h 21 min

    Bonjour Estelle, je suis Estelle aussi. Je viens de lire ce que tu as ecris suite à ta visualisation de Demain. Je suis allee le voir la semaine derniere. J’ai l’impression que c’est moi qui est ecrit de ce que tu as ecrit. J’aimerai beaucoup echanger avec toi et faire avancer notre monde. Merci de me contacter stp.

    • fightinks
      4 January 2016 / 11 h 15 min

      Hello Estelle, je suis ravie de savoir que nous sommes beaucoup à partager le même point de vue. Cela me ferait également plaisir d’échanger. Egalement mon email : fightinks@outlook.fr

    • BOYER
      7 January 2016 / 12 h 33 min

      Bonjour,
      Ca fait du bien de vous lire, toutes mes félicitations et dès maintenant AGISSONS…
      Une piste concrète pour AGIR …Le mouvement JCI….je vous invite toutes et tous à rencontrer ses membres…
      Bien à vous…
      Jean-Marie BOYER Sénateur JCI 48669

      • fightinks
        9 January 2016 / 20 h 33 min

        Bonsoir,
        Merci beaucoup nous irons voir de plus près

  2. Polo
    4 January 2016 / 10 h 13 min

    Tes idées sont bonnes mais seront réellement efficaces lorsque l’essence et le diesel auront disparu de notre quotidien… car si tu calcules l’impact écologique de tes déplacements pour aller chez le producteur chercher tes légumes ou ta viande; ou tes déplacements pour tes livraisons de paniers bio, ou qu’une personne se déplace jusque chez toi pour t’échanger un sachet de purée contre un pot de yaourt… Tu déchantera. De toutes façons, tant que les autorités et le gouvernement seront basés sur leurs enrichissements personnels, rien n’avancera. Car finalement, ce sont EUX qui décident de tout. Désolé.

    • fightinks
      4 January 2016 / 11 h 12 min

      Je ne suis pas entièrement d’accord avec tes propos. Nous nous déplaçons déjà pour aller jusqu’aux centres commerciaux, non ? Et puis, nous habitons Castres une petite ville. Il y a plus de petits producteurs que de centres commerciaux et pourtant rares sont ceux qui prennent la peine de s’y déplacer. Donc, non, en soit l’impact écologique ne serait pas aussi important que prétendu. Les gens se déplacent bien dans la journée alors pourquoi ne pas combiner l’utile à l’agréable ? Les choses avancerons si l’humanité décide de faire un pas en avant plutôt que de dire que rien ne bougera. Le déplacement n’est pas synonyme de voiture. Merci en tout cas pour ton point de vu qui soulève des questions très intéressantes.

    • bridget
      4 January 2016 / 18 h 20 min

      Il y a des moyens de commander des produits aux petits producteurs sans se déplacer soi-même. Des auto-entrepreneurs souvent, ou des petites sociétés, qui ont créé leur activité en contactant les producteurs locaux, en créant un site, et qui assurent les livraisons hebdomadaires sous forme de tournée auprès des clients qui ont commandé sur le net. Ca marche dans les grandes villes, dans les petites villes… donc même pas besoin de courir partout pour acheter des bons produits, ils peuvent être livrés à domicile. Après ce serait peut-être encore mieux s’ils étaient livrés à cheval ou en char à boeufs, mais en attendant c’est déjà pas mal !

  3. Hélène
    4 January 2016 / 13 h 38 min

    Bonjour,
    Je pense que tu pourrais également aimer cette série documentaire : http://www.side-ways.net
    Chaque épisode présente une personne qui propose des solutions, à sa manière, pour un monde plus solidaire.
    Belle continuation !

    • fightinks
      4 January 2016 / 22 h 35 min

      Bonsoir Hélène, merci pour ce précieux partage je viens de regarder et tu as raison, j’aime beaucoup !

  4. Laure
    5 January 2016 / 17 h 44 min

    Ce film m’a aussi donné envie de bouger les choses. Si chacun fait sa part, alors le monde pourrait évoluer plus vite qu’on ne pense. Il ne faut plus attendre que les changements viennent d’en haut (politiques, entreprises, …). Voila des idées :
    – créer un potager partagé dans mon immeuble, sur le parking par exemple
    – utiliser une citerne à eau de pluie en bas des gouttières pour arroser
    – créer un espace partagé (vélos, machine à laver, …)
    Toutes les idées sont bonnes à prendre. J’espère qu’il y aura d’autres articles à ce sujet !

    • fightinks
      9 January 2016 / 20 h 35 min

      C’est vrai que récupérer l’eau de pluie est une super idée ! et si facile..

      • Alex
        23 January 2016 / 19 h 11 min

        Il est vrai que la solution cuve d’eau est plaisante mais en ville se pose le problème de la qualité de l’air. Donc dès lors que la pluie tombera, elle entraînera avec elle les résidus présents non seulement dans l’air mais également ceux déposés sur les gouttières… D’où une acidité de l’eau accrue et une concentration bien plus élevée.

  5. Flo dem
    5 January 2016 / 18 h 46 min

    Bonjour, je te remercie pour ces commentaires. je n’avais pas vu d’intérêt pour ce film. Juste un titre. Depuis toujours, je suis convaincu par le Bio, le tri, l’économie d’énergie….. je bois du vin naturel. Je fais pousser 3 légumes et mes plantes aromatiques. Je recycle au maximum. Bref. Mes copines me regardent parfois bizarrement. Je n’ai pas du tout l’air d’une baba cool sur le retour. Il n’empêche qu’elles sont bien contentes de venir me demander tout un tas de choses pour faire mieux avec les choses du placard ou du jardin. …. pratiquement pas de médicaments. Mais pour ainsi dire, pas malade. Dès que je faibli, hop, une tisane ou un aliment qui remet en place. Toujours est il que dès que l’on commence, c’est facile. Les habitudes se prennent très vite. Si chacun fait un petit pas chaque jour. Nous pourrons changer sans douleur. Et avoir le sentiment et l’envie de pouvoir aller plus loin encore.

    • zoubida boutemen
      7 January 2016 / 13 h 19 min

      d’accord avec vous vous etes positive!!jolie phrase”les choses avanceront si l’humanite decide de faire un pas en avant plutot que de dire que rien ne bougera”zoubida.

      • 12 May 2016 / 17 h 36 min

        You've done it again Mary..this is so mouthwatering..I must have some sausages. You know, it's a shame that so many of the small communities such as these are disappearing. Somehow, we must find a way to keep them going..because once gone..that will be all. I hope you come visit my humble shared cooking blog..it's : suoenitchsk.blegspot.com.

    • fightinks
      9 January 2016 / 20 h 40 min

      Merci à toi. C’est incroyable ce que tu fais et oui je peux aisément m’imaginer le regard de tes copines ahah. C’est vrai que c’est des choses qui interpellent et le monde à tendance à croire que c’est difficile à faire, pourtant c’est facile il suffit juste de prendre le temps de..c’est surtout ça le problème, on ne prend pas assez le temps “de”. D’ailleurs une amie m’a envoyé un article sur le nouvel obs qui disait que “reporter au lendemain” était positif, qui l’eut cru ! Et pourtant, ça nous laisse le temps de se sentir mieux. Et tu as raison, pour se soigner la nature nous apporte tous les remèdes…Ton commentaire fait plaisir à lire 🙂

      • 12 May 2016 / 18 h 24 min

        I wish you all the best for your decision Ellie. I imagine a major move would be very difficult at first, but the positives are pretty spectacular! And conntarulatiogs on yet another series of just beautiful food photos. Oh, and congratulations also on the publication of your photo!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *